Batman : The Telltale Series Episode 1 : Le Bat-Test

Telltale nous a habitué à varier entre chaud et froid depuis plusieurs années. Si The Walking Dead S01 et Tales of the Borderlands étaient d’indéniables réussites, l’adaptation de Game of Thrones et The Walking Dead S02 nous prouvaient que Telltale était aussi parfaitement capable de se louper. Quel est donc le sort réservé par Telltale à la licence Batman ? Voici un début de réponse.

Batman-Telltale

L’histoire commence sans perdre une minute. Nous incarnons, dès les premières secondes, un Batman déjà bien rôdé et plutôt en forme ! Telltale a souhaité nous faire entrer dans le costume dès le départ sans passer par la case « comment Bruce Wayne est devenu Batman ». D’emblée, le rythme est bon, et le jeu surfe entre des plans liant homme et justicier. Nous sentons de suite que cette adaptation accordera autant d’importance à l’un qu’à l’autre. Telltale a donc décidé de traiter une histoire connue de tous, par un angle encore peu abordé – voir pas du tout – dans les jeux vidéo Batman : celui de Bruce Wayne.

Dans ce premier épisode, le personnage de Wayne est omniprésent et il est question de nous faire prendre conscience que le justicier que l’on incarne est avant tout, un homme.

Ce jeu étant bien sûr, une œuvre narrative dans la pure tradition des jeux Telltale, il fallait apporter un background solide afin de pouvoir tenir le joueur en haleine. Le choix de passer par un Bruce Wayne très présent se justifie donc totalement tant la dualité entre l’homme et le justicier peut proposer des alternatives intéressantes.

C’est donc la première très bonne surprise de cet épisode 1 qui démarre sur les chapeaux de roues, avant de mettre le coup de frein nécessaire à l’installation de l’intrigue.

Batman-TheTelltaleSeriesEpisode1_PS4_Test_016

D’un pur point de vue technique, le jeu est très inégal. Le Cell Shading by Telltale est affiné mais le jeu montre de grosses carences au niveau du scintillement de certains éléments de décor. Pire, le framerate est parfaitement instable lors de nombreux changements de plan. Ce sont des soucis que nous rencontrions déjà dans les productions passées et il est très dérangeant de constater qu’aucun progrès n’a été réalisé concernant l’aspect technique.

Comme chaque production Telltale, Batman nous proposera QTE, choix dans l’orientation de la narration et relativement peu de phases de contrôle du personnage. On ressent cependant plus de poids dans les décisions à prendre au cours de l’aventure.

On sent une excellente maîtrise de la narration sur cet épisode 1, sensation que je n’avais pas ressentie depuis la saison 1 de The Walking Dead. Telltale semble renouer avec la « bonne formule » !

Certains choix sont assez cruciaux à court terme et le jeu nous annonce directement que certains nous suivront jusque dans les prochains épisodes. La mise en valeur de ces décisions est bien mieux exploitée et nous permet de ressentir ce frisson de la bonne décision à prendre rapidement, presque à l’instinct.

Le jeu propose aussi quelques séquences d’enquête et de planification d’assaut, agréables à vivre mais sans challenge particulier, tant ils sont d’une extrême simplicité.

Batman The Telltale Series Episode 1

Niveau casting, on retrouve bien évidemment des personnages connus de la franchise mais il est à noter que pour le moment, ce Batman se veut très terre à terre. Aucune mention n’est faite des méchants que l’on pourrait qualifier d’exotiques. Nous retrouvons donc Batman, Alfred, Dent, Falcone and co. dans un esprit que j’ai trouvé très proche du Batman Begins de Nolan.

Conclusion

Cet épisode 1 est une franche réussite. Malgré une technique vieillissante et un framerate régulièrement en souffrance, Telltale réussit à nous emmener dans son histoire. On appréciera tout particulièrement l’accent mis sur le personnage de Bruce Wayne, peu exploité à ce jour dans les jeux vidéo estampillés Batman et qui amène un angle très intéressant à un univers que l’on connait pourtant par cœur. Les réfractaires aux jeux narratifs n’y verront toujours pas le moindre intérêt, les amateurs peuvent se jeter dessus sans sourciller. Ce sont les 2 premières heures d’une histoire qui s’annonce plutôt haletante.

À noter que le jeu dispose de sous titres en français et ce, day one !

Retour en haut