Andromeda : Nouvelle étoile dans la constellation Mass Effect ?

Annoncé à l’E3 2015 Mass Effect Andromeda est le quatrième épisode de la franchise Mass Effect, sortie sur Ps3 et Xbox 360.
Cet épisode n’a toutefois aucun lien avec la trilogie principale.

 

 

 

 

Votre voyage a débuté en 2185 tandis que le commandant Shepard tentait de prévenir les races de la citadelles de la menace que représentaient les moissonneurs. Et maintenant, après 600 ans de cryostase, vous vous réveillez à bord de l’arche Hyperion et vous pouvez admirer la galaxie Andromède qui va devenir votre nouveau lieu d’habitation.

Fils ou fille du pionner Alec Ryder (selon que vous préférez jouer un personnage masculin ou féminin) votre mission consistera à explorer cette nouvelle galaxie afin de permettre à l’espèce humaine de survivre.

 

Un jeu pour plaire à tout le monde ?

Sous le feu des critiques à la sortie de Mass Effect 2 et 3 auxquels il était reproché d’avoir abandonné l’exploration/le côté RPG pour se concentrer sur l’action et les combats Bioware donne l’impression d’avoir retenu la leçon et décidé de nous proposer à nouveau un jeu où l’on pourrait explorer des planètes à la recherche de ressources diverses et variées tout en gardant les éléments qui avaient été appréciés.

Ainsi les amateurs des balades spatiales de Mass Effect premier du nom – ce bonheur de pouvoir marcher sur la lune et de s’arrêter pour regarder la Terre tourner –  pourront donc se réjouir du retour du Mako et des planètes explorables quand les joueurs qui aimaient les combats plus dynamiques des derniers opus apprécieront le côté nerveux visiblement donné aux affrontements.

Grande nouveauté – en tout cas pour la série – notre personnage est désormais équipé d’une sorte de propulseur qui lui servira à faire des bonds vertigineux ou à procéder à des esquives latérales rapides.

Si la possibilité de combattre en mode « je me mets à couvert et j’arrose l’ennemi » semble toujours exister aux niveaux de difficultés inférieurs il parait plausible qu’aux niveaux de difficulté les plus élevés nous pourrons assister à des joutes nerveuses où les déplacements et l’utilisation intelligente des pouvoirs et de l’environnement seront les clefs de la victoire.

Les nombreux fans du multijoueur de Mass Effect 3 seront ravis d’apprendre qu’un mode multijoueur a déjà été annoncé pour cet opus. Il ne reste qu’à espérer qu’il soit d’une qualité au moins équivalente à son prédécesseur.

On notera donc la volonté affichée de Bioware de reconquérir les premiers amoureux de la série tout en gardant les suivants et en en attirant de nouveaux avec d’autres atouts.

 

L’écriture, la mise en scène : sera-t-il à la hauteur ?

Mass Effect avait été apprécié pour son univers cohérent et pour son histoire. Les épisodes suivants avaient été plus vivement critiqués notamment pour l’absence de réel impact des décisions prises dans les opus antérieurs et pour l’histoire simpliste.

Le gros changement depuis la sortie de Mass Effect 3 est la sortie de très gros titres dont  l’écriture et/ou la mise en scène font la quasi-unanimité comme The Last of us, The Witcher 3 ou Uncharted 4.

S’il est probable que les personnages principaux qui serviront d’alliés à notre héros seront à la hauteur de nos attentes, qu’en sera-t-il de l’histoire principale et des quêtes annexes ?

Peu d’éléments ont filtré à ce niveau mais je préfère croire que les développeurs de la saga ont pris en compte les excellentes critiques dont avait bénéficié Cd Projekt red à la sortie de Witcher 3 et qu’en tant que passionnés, ils ont eu le sursaut d’orgueil nécessaire pour se dire : « On ne doit pas faire moins bien ».

Il reste juste à espérer qu’EA et ses actionnaires n’aient pas décidé de mettre leur grain de sel et que le jeu ne sera pas amputé d’éléments « nécessaires » qui seront proposés en DLC ultérieurs, comme ça avait pu être le cas sur Mass Effect 3 avec le Prothéen et Leviathan (deux DLCs à mon avis indispensables pour bien profiter pleinement de l’histoire de Mass Effect 3).

 

Le renouveau ou la déchéance ?

Jusqu’à présent Bioware a communiqué plutôt intelligemment sur son nouveau produit en distillant des vidéos par ci, par là et en mettant en place un site internet pour l’initiative Andromeda .

Mais comme toujours ce sera manette en main et les fesses bien calées dans le canapé qu’on déterminera si Mass Effect Andromeda est un bon jeu ou non.

Votre serviteur ne manquera pas de se lancer dans l’aventure en rêvant que ce nouvel opus soit une réussite comme la mission Apollo 11.

J’espère de tout cœur qu’il sera bon et qu’en en reparlant dans dix ans j’éprouverais les mêmes frissons que je ressens encore en repensant aux premières notes de musique accompagnant les mots « Et Shepard ? »

Retour en haut