Mario Kart 8 Deluxe : On repart pour un tour ?

Sorti il y a maintenant 3 ans, Mario Kart 8 était un jeu phare de la mal-aimée Wii U. Il aura eu une belle vie et figure parmi les jeux les plus vendus de la console. Pour autant, le jeu avait fait l’objet de quelques reproches notamment au niveau de son équilibrage et de son mode Battle. L’occasion pour Nintendo de nous proposer un portage « Deluxe » semblait trop belle pour être ignorée. Alors cette édition Switch est elle indispensable ? Quelques éléments de réponse…

Contenu

Mario Kart débarque sur Switch cette année dans une édition qui propose tous les contenus sortis à ce jour dans l’épisode Wii U. 48 circuits (dont 16 issus de DLC) et toutes catégories de Karts débloqués dès le premier lancement du jeu. Aucun contenu exclusif à cette version, il s’agit bel et bien de MK8 tel qu’on l’a connu sur Wii U. Ni plus, ni moins. Le manque de contenu reproché à l’époque à MK8 est donc gommé pour cette réédition mais nous aurions cependant pu apprécier quelques circuits supplémentaires, ce ne sera pas le cas. Nous noterons simplement l’ajout de 6 nouveaux pilotes à incarner, pas de quoi hurler au génie donc.

Nous retrouvons donc tous les modes de jeux présents sur Wii U. Grand prix, multi local (jusqu’à 4 joueurs), multi en ligne, mode battle, mode miroir,…Inutile d’insister, vous aurez compris que l’investissement ne vous apportera aucune surprise, on en restera aux classiques de la série. Jusqu’ici le terme « Deluxe » est respecté, sans panache.

Petit écart sur le mode Battle, qui a été revu pour cette version Switch en recollant au principe de points appliqués sur les versions Wii et 3DS, ce qui n’était pas le cas sur Wii U.

Gameplay

Une fois de plus, pas de surprise sur le Gameplay. Il est strictement identique à la version Wii U et c’est tant mieux. On note par contre un rééquilibrage réel du jeu et c’est bel et bien ce qui le rend bien supérieur à son grand frère.

Nous avons désormais la possibilité de bénéficier de 2 items en les attrapant sur la piste, leur distribution s’avère un peu moins frustrante même si cette frustration liée aux items fait partie de l’ADN de Mario Kart et reste bien sur, présente. Ces 2 items donneront un peu plus d’arguments aux leaders pour défendre leur position en utilisant cet avantage à bon escient. Nous conseillerons par contre de toujours veiller au bon équilibre des statistiques de votre bolide lors du choix car les agressions seront de fait, toujours aussi nombreuses, voir plus.

Dernière modification par rapport à MK8, le principe de multiplier les petits sauts pour prolonger la durée du boost a été purement supprimé sur Switch, rendant aux dérapages et au timing des figures à exécuter, toute leur importance pour obtenir un boost.

MK8 Deluxe se veut donc un tantinet plus tactique que son aîné et permet aux joueurs de rendre les coups avec un peu plus de justesse et de justice. Et mine de rien, ces rééquilibrages s’avèrent diablement importants dans le jugement que nous ferons de ce jeu car si le cœur de MK8 Deluxe reste toujours aussi fun, nerveux et addictif, ce sont bien ces ajustements qui pourraient lui permettre d’acquérir le statut d’indispensable.

Technique

Déja joli sur Wii U, le jeu se veut plus fin sur Switch et fluide en toutes circonstances. Que vous décidiez d’y jouer en mode TV (1080p/60fps) ou en mode nomade (720p/60fps), Mario Kart 8 Deluxe est un plaisir visuel constant. A ne pas bouder, la grande satisfaction de pouvoir jouer à Mario Kart en mode portable sans concessions de rendu. On notera cependant un framerate à 30fps ainsi qu’une baisse de rendu notable lorsque vous déciderez d’y jouer à 3 ou 4, le splitscreen à 2 restant pour sa part, à 60fps. Les concessions techniques sont donc spécifiquement les mêmes que pour l’édition Wii U et je dois bien avouer avoir été un peu déçu de constater que la switch ne pouvait visiblement pas assurer un framerate de 60fps en toutes circonstances.

Conclusion

7.5/10

Se limitant au strict minimum en terme de contenu, on peut éprouver un léger sentiment de déception en constatant que MK8 Deluxe ne propose absolument rien de neuf. Néanmoins, Mario Kart parvient encore et toujours à faire mouche. Les nombreux équilibrages et ajustements bien négociés en jeu permettent à cette édition « Deluxe » de nous donner envie de replonger dans l’excellent MK8, que l’on connait pourtant déjà par cœur. Voila ce qui sauvera cette réédition d’être targuée de portage fainéant, même si on pourrait être parfois tentés de le penser. Les possesseurs de Switch ayant fait l’impasse sur la Wii U peuvent foncer les yeux fermés et ceux qui auront déjà arpenté les circuits de MK8 devront simplement jauger leur envie d’y jouer sur Switch, dans des conditions optimales sur TV ou en mode nomade.

Retour en haut